Général (2S) Jean-Pierre MOLLER

Officier Saint-Cyrien (promotion Bir Hakeim 1961-1963), le général (2s) Jean-Pierre Moller a effectué une carrière de 35 années au service de l'arme des transmissions et plus particulièrement dans le domaine de la Guerre Electronique. Il nous livre les souvenirs de son engagement opérationnel pendant la Guerre du Golfe en 1991.

Après deux belles année à la tête du 40e Régiment des Transmissions (1986-1988), puis deux ans  comme chef de section transmissions au bureau emploi de l'EMA, Le colonel Moller est affecté en juillet 1990 à la Section Technique de l'Armée de Terre (STAT) comme chef du groupement Guerre Electronique. A son arrivé, il apprend l'arrêt du programme "Orchdée". Ce système radar embarqué sur hélicoptère, permet la détection de cibles mobiles sur le champ bataille. Persuadé de l'intéret opérationnel de ce système de renseignement, il parvient à convaincre le Chef d'Etat-Major de l'Armée de Terre d'envoyer le démonstrateur "Orchidée" sur le théatre des opérations du golfe. Dès la fin de l'année 1990, il prend le commandement d'un détachement de 60 hommes. La mission baptisée "HORUS" est lancée. Fin janvier 1991, après 32 missions "sans panne" puis la localisation et la destruction d'un brouilleur ennemi, l'intérêt du système pour l'armée de terre est démontré. Au retour de mission en avril 1991 le programme est relancé.

 

horus_000a

Décollage de l'hélicoptère PUMA équipé du RADAR "Orchidée" pour une mission de recherche de cibles.

horus_000b

Le colonel Moller (à gauche) et son équipe

 

en_route_vers_as_salman

En route vers AS SALMAN

mart_01

Préparation du drone MART (Mini Avion de Reconnaissance Télépilotée)

operation_desert_storm

Carte de l'offensive "Tempête du Désert" - 24 - 28 février 1991

horus_002b

Le PC de la division DAGUET

horus_001

Le colonel Moller (à droite) en discussion avec un membre de son équipe

translucide_daguet

Le colonel Moller (chef de la mission HORUS) vu par GIRO et SCOPE, les dessinateurs de "TRANSLUCIDE" (pour le 50ème anniversaire de l'arme en 1992).

En 1994 "Orchidée" est devenu HORIZON, radar qui permet à l’armée de terre de disposer d’un système de recueil du renseignement par vecteur aérien.